La « marée du siècle » !

Le 21 mars prochain aura lieu une marée dite « du siècle » qui affichera un coefficient de 119 sur 120. Mais voyons pourquoi ce phénomène ne porte pas si bien son nom…

hendaye plage

Les grandes marées

« La marée est le mouvement montant (flux ou flot) puis descendant (reflux ou jusant) des eaux des mers et des océans causé par l’effet conjugué des forces de gravitation de la Lune et du soleil. Lors de la pleine lune et de la nouvelle lune, c’est-à-dire lorsque la Terre, la Lune et le Soleil sont sensiblement dans le même axe, ces derniers agissent de concert et les marées sont de plus grande amplitude (vives-eaux) ce sont les grandes marées. les marées les plus faibles de l’année se produisent normalement aux solstices d’hiver et d’été, les plus fortes équinoxes de printemps et d’automne. » C.L

2015 : Une année exceptionnelle ?

Les coefficients annoncés parlent d’eux-mêmes, on note 74 grandes marées avec un coefficient supérieur ou égal à 100 alors qu’en 2014 nous en avons répertorié 42. Le 21 mars le coefficient de marée va être de 119, le marnage va donc atteindre des records avec 4,89 mètres, mais ce n’est rien en comparaison au marnage que va subir la baie du Mont Saint-Michel (où ont lieu les plus grandes marées d’Europe) avec 13,45 mètres. A noter également la date du 20 février où le coefficient sera de 118.

Ces grandes marées hivernales peuvent être dévastatrices pour le littoral à l’image des évènements de fin janvier 2014, mais pour cela, il faut qu’elles soient accompagnées d’autres facteurs aggravant le phénomène, comme une forte houle formée par une tempête au large, des vents soufflants violemment et orientés ouest, et des basses pressions atmosphériques qui vont venir augmenter le niveau d’eau. Si ces éléments sont réunis, cela pourrait en effet provoquer des dégâts considérables, mais les chances sont moindres.

Le nom donné à cette marée peut paraître abusif car même si le 21 mars se produira un phénomène rare, le 21ème siècle en rencontrera d’autres semblables, puisqu’il a lieu tous les 18 ans environ, le dernier ayant d’ailleurs eu lieu en 1997. En 2073 on enregistrera même un coefficient de 120 !

Ces marées exceptionnelles risquent donc d’être moins impressionnantes que l’hiver dernier où le coefficient était pourtant de 115 ce qui correspond donc à des marnages peu différents, mais auquel il faudra tenir compte lors de vos balades en voilier près de la côte Basque et Cantabrique !

Quelques photos de la tempête de février 2014 à Hendaye :

Crédit Photo : Céline Cotinat

Tempête Hendaye

Tempête février 2014 Tempête février hendaye

#nautisme